activités manuelles

coloriage fête des mamans
REALISER UNE CARTE EN FORME DE FLEUR

ACTIVITÉ DES SENS

L'éveil olfactif 

Le goût et l'odorat sont des sens liés. Ils se développent dès la grossesse, le liquide amniotique
changeant de goût selon l'alimentation de la mère. On ne lave plus un bébé le jour de sa naissance
afin qu'il conserve sur lui l'odeur et le goût de sa mère auquel il est habitué et ne soit pas totalement
perdu. C'est aussi à l'odeur qu'il va trouver le sein de sa mère à la naissance. 
L'éveil olfactif se fait naturellement. Eviter d'utiliser des odeurs très fortes des produits trop
parfumés qui pourraient l'incommoder, les odeurs légères et naturelles des choses qui l'entourent lui
suffisent pour s'éveiller (lessive, odeur des personnes, de l'environnement...)
Foulard odorant
Le premier hochet de bébé est souvent le foulard. Facile à manipuler, coloré et léger, on peut y
ajouter un peu d'odeur (parfum de maman, huile essentielle, essence de vanille, etc.)
Pochette senteur
On coud ensemble deux carrés de tissu remplis de pot-pourri, d'épice en feuille... On laisse le bébé
les manipuler, l'odeur sort.
Main odorante
Après s'être assuré que le bébé n'est pas allergique, on frotte ses mains avec une crème hydratante
odorante. On porte les mains du bébés à son nez. Les plus vieux répéteront le même geste.
Bouteilles odorantes. 
Il nous faut des petites bouteilles percées sur le couvercle. À l'intérieur, on y met des petites boules
de ouate imbibées d'essence, d'huile essentielle ou de parfum ex: essence de vanille, d'orange,
érable, citron... huile eucalyptus, lavande... parfum de maman, de l'assistante maternelle ou autre.
L'enfant ne se lasse pas de sentir et ressentir les petites bouteilles. Même à cet âge, ils ont des
odeurs préférées.
Quelques informations pour l'assistante maternelle :
L'ODORAT 
Faculté sensorielle permettant la reconnaissance et la discrimination des odeurs
Organe récepteur. 
Tache olfactive (haut de la muqueuse des fosses nasales) formée de cellules sensorielles
qui enregistrent et transforment en influx nerveux les caractéristiques physiques de
l'odeur. Des filets nerveux partant de ces cellules pénètrent dans le crâne en traversant la
lame criblée (plafond osseux fragile des fosses nasales, dont la fracture peut entraîner la
rupture des filets nerveux et, par?là, la perte de l'odorat). Ils se réunissent au?dessus de
celle?ci en 2 bulbes olfactifs auxquels font suite 2 bandelettes olfactives qui aboutissent à
une formation du cortex cérébral, l'hippocampe, où l'influx est transformé en une notion
consciente permettant de connaître l'odeur.Le chien décèle une odeur acétique avec 200 000 molécules par m3 d'air; l'homme avec
500 millions. 
Odeurs. Classification de H. Zwaardemaker (XIXème s.) : 9 groupes d'odeurs qui
semblent ne pas s'influencer réciproquement : 
odeur éthérée    fruits
aromatique        camphre, amandes 
fragrante            fleurs
ambrosiaque      musc
alliacée              ail, soufre, chlore
empyreumatique odeurs de brûlé
caprylique          fromage, graisse, sueur
répulsive             punaise, belladone
nauséeuse          chair ou végétaux putrides, matières fécales
L'éveil visuel
La vue d'un nouveau-né est très restreinte. A la naissance, il voit net à 20-30cm et ne sait pas faire le
point. Cela lui permet d'apprendre à reconnaître sa mère lorsqu'il tête au sein. Si le bébé n'est pas
allaité, il peut quand même établir ce contact lorsqu'il boit son biberon, la tête dans le creux du
coude de sa mère, il est à la même distance qu'au sein. 
L'éveil visuel est le premier à se faire après l'accouchement, les autres s'étend développé dès la
grossesse. Il remplace rapidement le toucher et l'odorat pour la reconnaissance de sa mère. Cet éveil
débute dès les premières minutes de sa vie, lorsque posé sur le ventre de sa mère il la recherche
intensément du regard. 
Rapidement, il apprend à suivre du regard. Les lumières vives le fascineront, ne vous étonnez pas
qu'il les fixe directement. L'usage d'abat jour est fortement recommandé pour ne pas abîmer si
prématurément sa vue. L'usage d'un mobile ou d'un portique, et cela dès le premier mois, lui permet
de se distraire souvent pendant des heures. Un nouveau-né n'a pas besoin de plus pour s'éveiller. 
Vise le jouet
A partir de 3 mois : Coordination oeil-main, Motricité fine, Développement visuel
Le bébé pourrait être capable de voir (à courte distance) aussi bien que vous, mais son habileté à
saisir des objets est loin d'être comparable à la vôtre. Pour l'aider à se développer, attachez un joueten peluche de petite taille ou un anneau de dentition à un ruban ou à des anneaux en plastique de
couleurs vives. Faites pendre le jouet devant lui et balancez-le d'un côté à l'autre afin de l'inciter à
essayer de s'en emparer. Encouragez-le dans ses efforts, alors qu'il essaie de rejoindre et de frapper
ou même de s'emparer du jouet. Ne laissez jamais un bébé seul avec un long ruban, cela
pourrait s'avérer dangereux.
Dès l'âge de trois mois, la plupart des bébés se servent simultanément de leur tête et de leurs yeux
pour localiser des objets en mouvement. Ainsi, quand un objet se déplace vers la gauche, le bébé
tourne la tête vers la gauche pour suivre l'objet des yeux plutôt que de seulement bouger les yeux
comme le fait un nouveau-né. Toutefois il a encore besoin de pratiquer sa capacité d'agrippement.
Essayer d'atteindre un objet en mouvement l'aide à affiner la coordination des deux côtés de son
corps.
Activité tirée du livre Jouer avec votre bébé du Dr Masi et du Dr Cohen Leiderman aux éditions
Broquet.Un imagier au sol
Pratique pour les bébés qui se déplacent en rampant ou à quatre pattes
On colle, à l'aide de scotch double face, de belles images au sol de la pièce. Ne pas oublier de bien
laver la surface avant de fixer les images. VARIANTE: coller sur le mur d'autres images à la
hauteur de leurs yeux ou au plafond.
Les bulles de savon
On fait tout simplement des bulles de savon. Cela change rapidement leur intérêt quand
l'atmosphère est difficile. Retrouvez une recette de bulles dans la rubrique Jeux maison.
Les bouteilles
On place, dans des bouteilles vides en plastique transparentes, des objets stimulants à observer (des
plumes, de la peinture, de l'eau coloré, des brillants (etc.). On scelle le bouchon avec de la colle et
on laisse les bébés les découvrir. 
Mon album photo
On demande aux parents des photos: de bébé, de sa famille, des personnes proches, des animaux de
compagnie... Dans des petits albums (feuilles collantes), un pour chaque bébé, on y place leurs
photos et on laisse les bébés les regarder. On peut aussi plastifier les photos plutôt que de les mettre
dans un album.
Photo chez nounou
Il est intéressant de prendre des photos du quotidien de la journée chez l'assistante maternelle. On
peut par la suite les coller sur les murs, près de la table à langer, sur le plancher... toujours à la
hauteur des yeux des bébés.
Observer les oiseaux
En partant en balade à l'extérieur, n'oubliez pas une tranche de pain ou deux. Vous découvrirez un
endroit sécuritaire pour nourrir les oiseaux. Les enfants adorent les voir à l'œuvre et les plus vieux
participent à la distribution du pain.Imagier de feuilles d'automne
On trouve de belles feuilles colorées. On les plastifie à l'aide de deux feuilles transparentes. Si on
veut on peut faire un cadrage avec du papier collant de couleur tout autour pour faire plus jolie et
endurcir les cotés. Les bébés adorent regarder des deux cotés des feuilles.
Petit magicien
On met un grand chandail. On relie des foulards bout à bout avec des noeuds. On cache les foulards
dans le chandail en laissant sortir un petit bout. On laisse bébé tirer sur les foulards pour les voir
apparaître un à un.
Jeu de lumière
On peut acheté des petites lampes de poche pour chacun des enfants puis faire une "tente" à l'aide
d'une table et d'une couverture. 
Bouteille et gel à cheveux 
Voici une belle variante pour les bouteilles: Dans une bouteille de plastique vide, on y met du gel à
cheveux de couleur. Coller le bouchon avec de la colle pour la sécurité. Laisser les bébés manipuler
et regarder le tout. 
Miroir 
Si vous avez un grand miroir placez le par terre pour les tous petits.
Ils en vendent dans les magasins spécialisés "pour matériel en garderie" des incassables. C'est un
bon investissement.Guirlande de ballon
Vous achetez des ballons en longueur (ballons qu'utilisent les clowns pour faire des animaux). On
les gonfles et on attache les deux bout du premier ballon pour faire un cercle. On les enfile
ensemble comme une chaîne. (même principe que les guirlandes de papier) On fait pendre le tout
d'un bord à l'autre du plafond. 
Livre sur leur thème préféré
Imprimez des photos sur le net sur un thème que l'enfant adore. Procurez-vous un album photo ( par
exemple ceux donnés gratuitement quand on fait développer les photos) ou à défaut un porte vues.
Insérez les photos et fermez par du scotch pour que l'enfant ne les enlève pas. Le tour est joué :
chaque enfant a son album livre à lui !!!!
Activité proposée par Daphné sur le forum le 9/11/06 
Retrouvez Daphné sur http://activites-manuelles.forumactif.com/
Quelques informations pour l'assistante maternelle :
LA VUE 
L'œil d'un diamètre antéropostérieur 2,5 cm, vertical 2,3 cm, pèse 7 g ; son volume est de
6,5 cm2. Le globe oculaire est logé dans l'orbite.
Membranes.
L'œil est enveloppé dans 3 membranes disposées d'arrière en avant et de l'extérieur vers
l'intérieur : 
1°) La scléro-cornée. La sclérotique (du grec scléros, dur), opaque, blanche et
vascularisée, sur laquelle s'insèrent les muscles oculomoteurs, occupe les 4/5 postérieurs
de la surface. La cornée transparente, richement innervée, avec une puissance réfractive
de 48 dioptries : fenêtre par où les images pénètrent dans l'œil avant d'atteindre la rétine ;
occupe le 1/5 antérieur de la surface. 
2°) L'uvée. 
La choroïde transforme le globe oculaire en chambre noire grâce à un pigment noir, la
mélanine. Essentiellement composée de vaisseaux sanguins, elle maintient constante la
température de l'œil et nourrit les neuro récepteurs de la rétine. 
L'iris placé derrière la cornée. C'est un diaphragme variable (de 1,5 à 9 mm), percé d'un
trou circulaire, la pupille (diamètre 2,5 à 4,5 mm), régie par un sphincter et par un
dilatateur formé de fibres musculaires, lisses, rayonnantes et circulaires. La pupille
s'agrandit quand les fibres musculaires sympathiques se contractent ; elle se rétrécit
quand ce sont les fibres circulaires.
3°) La rétine. 
Membrane transparente fragile (épaisseur 0,5 mm ; 10 couches dont l'épithélium
pigmentaire au contact de la choroïde, teinte noire permettant la réalisation d'une chambre
noire pour la formation des images). 
Elle transforme en énergie électrique assimilable par le cerveau l'énergie lumineuse reçue.L'influx nerveux est transmis au cerveau par les 800 000 fibres du nerf optique. La rétine a
2 points singuliers : 
- la tache jaune (fovea) dans l'axe optique de l'œil 
- la tache aveugle, correspondant à la papille optique, origine du nerf optique, et
dépourvue de cellules visuelles. 
Le toucher est le premier sens des tout-petits, il se développe déjà dans le ventre de sa mère. Un
bébé doit prendre conscience de son corps avant de savoir le maîtriser. La découverte de son corps
est donc son premier but, avant même la parole. Le massage l'aide à découvrir ses limites et ses
membres. 
Des ballons à modeler
Lorsque vous allez à la plage ou au bac à sable, emportez avec vous quelques ballons de baudruche
et un petit entonnoir. Tenez l'entonnoir pendant que bébé s'amusera à faire entrer du sable dans son
ballon. Quand celui-ci sera rempli, faites un noeud et laissez l'enfant le pétrir à son gré comme une
petite balle molle, le faire rouler, le lancer, ou le secouer.
Des surprises à l'intérieur
Pour occuper des petites mains : emballez mais pas trop solidement, quelques-uns des jouets de
bébé dans un papier de couleur vive, mettez-les dans un grand sac à provisions et laissez-le fouiller
à l'intérieur, déballer et redécouvrir ses jouets. Il s'agit du même ballon avec lequel il joue depuis
des mois, mais le fait qu'il ait été emballé dans un papier de couleur vive lui donne l'impression
d'une surprise. 
A partir de 6 mois : Habiletés motrices fines, Résolution de problèmes et Stimulation tactile.
La pâte à modeler premier âge 
Du pain de mie (le moins cher) ou de la farine et de l'eau 
Comment faire ? 
Les petits adorent malaxer, triturer, couper entre les doigts, écraser, mais les pâtes à modeler que
l'on trouve dans les magasins ne sont pas nécessairement adaptées. Certes elles sont non toxiques,
mais elles ne sont pas pour autant adaptées aux enfants de moins de 2 ans. Le sel et les colorants ne
sont nécessairement bons pour leur estomac hors il est inévitable qu'ils portent la pâte à la bouche ! 
La mie de pain est la pâte à modeler la plus adaptée pour les toutes petites mains. A cet âge les
enfants ne cherchent pas vraiment à modeler et à construire, mais ils cherchent avant tout à
expérimenter la matière. La mie de pain répond parfaitement à ce besoin. 
Retirez la mie de quelques tranches de pain et faites en une boule, ajoutez éventuellement un peu
d'eau pour la rendre plus malléable. 
Montrez à votre enfant comment : 
Ecraser des boules de pâte 
Casser la pâte. 
Faire des boules ou des tronçons 
Faire des trous dans la pâte avec son doigt Assembler des boules pour faire des bonhommes. 
Roulez une grosse boule de pâte. 
Plantez votre doigt dedans et relevez le doigt en gardant la boule posée dessus. 
Dessiner des yeux, un nez et une bouche sur la boule pâte avec un crayon. 
Les plus grands pourront peindre leur modelage un fois sec. 
Faites parler la boule de pâte comme une marionnette. 
(trouvé sur le site Tête à modeler)
   Sachets tactiles  
Remplir des petits sachets de formes différentes, faits dans diverses matières : velours, satin,
molleton, jersey, fourrure, dentelle... 
Avec des coquilles de noix, grosses perles, lentilles, coquillages, boutons, noisettes, papier bulle,
coton, bouchons de liège, bobines,semoule, ect.. au choix
Ces réalisations seront l'occasion pour l'enfant à partir de 6 mois de jouer manipuler, ressentir, faire
du bruit
Bien surveiller l'usure des sachets 
Activité proposée sur le forum par Catynou 
Parcours pour petits pieds 
Récupérer des grands morceaux de tapis moquette, linos, planche en bois, carton, plastique, papiers,
paillasson, les placer sur le sol et laisser l'enfant pieds nus découvrir le parcours réalisé et découvrir
les sensations au contact des différents matériaux.
Activité proposée sur le forum par Catynou
Pâte à modeler 
Un petit jeu avec de la pâte à modeler :
Vous prenez de la pâte à modeler. Cachez un petit jouet en plastique à l'intérieur d'une boule de pâte
à modeler de la taille d'une pomme. Présentez la boule à l'enfant. Laissez-le la manipuler puis
proposez-lui de chercher l'objet qui est caché. Quand il a trouvé l'objet transformez le plaisir de
chercher en plaisir de cacher et aidez-le à cacher l'objet dans la boule.
Pour les plus grands vous pouvez préparer 2 boules de couleurs différentes et ne mettre un objet que
dans une boule. Il doit alors deviner où est l'objet. Puis vous inversez les rôles.
Activité proposée sur le forum par T'choupinette
Bac à toucher 
Dans une boîte, on dispose de différents matériels de textures différentes (plume, tissu de soie,
papier sablé, brosse...) On laisse les bébés manipuler le tout.Bac à riz
Dans un bac de plastique, on y met une bonne quantité de riz. On laisse les bébés le manipuler avec
les doigts, on y cache des objets... Truc: Donner la sucette aux bébés qui ont tendance à mettre le riz
dans la bouche. Variante: remplacer le riz par des céréales ou des pâtes .
Bac à eau
Dans un gros bac transparent, tu le remplis d'eau et mets des objets qui flottent et d'autres qui
tombent au fond de l'eau. Ensuite les enfants viennent jouer dans l'eau et ont beaucoup de plaisirs.
Bac à feuilles d'automne
On remplit un grand contenant de feuilles d'automne que l'on rapporte à la maison. On peut en
mettre dans une boîte ou plat de plastique pour que bébé les manipulent. Dehors on peut en mettre
plus et jouer dans les feuilles, les lancer, se cacher dedans. 
Pluie de plumes
On place les bébés en rond. On prend une poignée de plumes qu'on lance en l'air. Les plumes
retombent sur les bébés qui les manipulent et on les relance par la suite si possible.
Couverture
Un grand morceau de tissu léger doux peut faire le grand bonheur des bébés. On se cache en
dessous, on s'enroule dedans, on en fait des cachettes sous la table... 
Papier de toilette
Permettre aux enfants de dérouler du papier de toilette et les laisser explorer. Ils peuvent le déchirer,
le dérouler, se cacher dedans, l'enrouler autour d'eux, le lancer par petites boules ou par feuille... 
Catalogue
Il est intéressant d'offrir aux petits, des vieux catalogues. Les enfants aiment regarder, déchirer,
froisser, faire des "boulettes" avec les feuilles. N'oubliez pas d'ajouter des contenants pour que les
enfants puissent jouer à remplir et vider.
Colle, décolle
On achète des formes avec ventouses que l'on colle habituellement au fond du bain pour éviter les
chutes. On colle les formes à la disposition du bébé (au sol, au fenêtre, au miroir, au frigo...) On
laisse bébé manipuler, décoller et essayer de les recoller.Marionnette et massage
Lors du réveil ou tout simplement pour détendre l'atmosphère, il est intéressant de faire un petit
massage à bébé avec une marionnette douce. Bébé voit les couleurs, sent sur sa peau la douceur du
jouet et s'amuse d'entendre la voix de l'assistante maternelle se transformer alors qu'il se détend.
Balle
Dans une piscine pour enfant, on la remplie de balles de toutes sortes de couleur et on installe les
enfants dedans.
Tapis à surface variée
On place une couverture au sol. En dessous, on y insère des objets mous (ourson, coussin, balle
molle...). on fixe les quatre cotés de la couverture avec du gros papier collant pour éviter que les
objets mous sortent. Les bébés qui rampent ou marchent à 4 pattes ou debout explorent la nouvelle
surface variée.
Eau et savon
Dans un bac on y met un peu d'eau et on y ajoute du savon que l'on fait mousser. Les enfants y
plongent leurs mains pour trouver des objets au fond et jouer avec la mousse. Attention aux yeux
car les bébés aiment bien secouer les mains.
Quelques informations pour l'assistante maternelle :
LE TOUCHER 
RÔLE DE LA PEAU
La peau protège le corps contre l'entrée de l'eau et des microbes, les frottements, les
chocs, les agents chimiques. Elle régule la température (lutte contre la chaleur : sudation ;
contre le froid : poils et graisse). Elle agit comme organe auxiliaire de la respiration et de
l'excrétion et comme réserve de graisse. Elle produit de la vitamine D par action du soleil
sur le cholestérol et absorbe des solutions alcooliques (ex.: teinture d'iode) ou graisseuses
(pommade). Elle se continue au niveau des orifices naturels par les muqueuses digestives
ou respiratoires. 
STRUCTURE DE LA PEAU 
Surface 1,5 à 2 m² dont en %: membres inférieurs ,supérieurs 9, tête 9, tronc face
antérieure 18, supérieure 18, parties génitales 1. Epaisseur 0,5 à 4mm (parfois plus pour
la peau plantaire). L'éveil gustatif
Le goût se développe dès la grossesse, le liquide amniotique changeant selon l'alimentation de la
mère. 
Si le bébé est allaité, l'éveil gustatif continue en permanence puisque le goût du lait maternel change
en fonction de l'alimentation de la mère. Si le bébé boit du lait maternisé, hélas, cet éveil est retardé,
puisque le lait industriel a toujours le même goût et qu'il ne faut pas diversifier l'alimentation d'un
bébé avant ses 6mois. 
Ce déficit peut être compensé par un éveil olfactif.
Savoir ce que l'on mange
Prendre l'habitude d'expliquer au bébé ce qu'on lui présente comme nourriture pour qu'il fasse le
lien entre ce qu'il voit et ce qu'il goutte.
Activité "Frigo"
Après une ballade au marché ou lorsque le frigo est bien rempli, installer bébé sur une couverture
dans la cuisine et sortir quelques aliments du frigo. On laisse le bébé manipuler, goûter si il le
désirer et on n'oublie pas de nommer. On peut travailler par thème.
Sucré, salé
Activité trouvé sur le site "Montessori en France":
C' est un jeu qui peut se réaliser à partir de 18 mois environ. Dans un pot on met de l' eau
salée et dans un autre de l' eau sucrée, il faut trouver lequel est quoi. On peut compliquer la
chose en mettant un gobelet d'eau neutre. On peut se servir de pipettes car c'est plus
amusant pour l'enfant mais une cuillère fait tout aussi bien l'affaire.
Quelques informations pour l'assistante maternelle :
LE GOUT
Faculté de reconnaître une saveur. 
Substances sapides ou fondamentales : substances chimiques qui au contact de la
muqueuse de la langue provoquent des sensations gustatives. 4 sortes : il faut au moins
0,5% de sucre dans une solution pour qu'elle donne l'impression du sucré ; salé 0,25% de
sel ; acide 1 pour 130 000 d'acide ; amer 1 pour 2 000 000. 
Organe :
La face supérieure de la langue est recouverte de petits reliefs ou papilles 3 000 à 4 000,
le porc 6 000 à 8 000 de différentes formes (4 ou 5) auxquelles correspondent des formes
de sensibilité gustative ( la pointe est sensible aux saveurs sucrées et salées, les côtés
aux saveurs acides et l'arrière à l'amertume). De ces papilles ou récepteurs partent desfibres nerveuses qui se groupent en nerfs gustatifs et qui transportent l'influx nerveux à la
zone cérébrale qui va l'intégrer. 
Oh, les petits trous !
Un jeu de manipulation (2 ans)
Pliez une feuille en quatre et perforez-la plusieurs fois. Une fois la feuille dépliée, proposez à
l'enfant de coller des gommettes rondes de toutes les couleurs sur tous les trous.
A partir de 3 ans, vous pouvez préparez un cadre composé de gommettes collées tout autour de la
feuille. A l'enfant de faire des trous dans les gommettes à l'aide d'une perforatrice.
Activité proposée sur le forum par T'choupinette le 16/11/05
Un petit jeu de manipulation à partir de 12 mois environ.
Il faut une petite bouteille d'eau vide et des boules de cotillons.
Mettez les boules de cotillons de toutes les couleurs dans une boîte en plastique. Installez l'enfant
par terre, et placez la boîte entre ses jambes. Donnez-lui la bouteille et montrez-lui comment mettre
les boules , une à une dans la bouteille.
Ca leur plait beaucoup. Et on peut varier en trouvant d'autres objets à mettre dans la bouteille en
restant bien avec l'enfant pour éviter qu'il mette à la bouche. On peut trouver aussi un autre récipient
mais il faut une ouverture pas trop large car l'intérêt de ce jeu c'est justement de réussir à mettre les
boules dans la bouteille et non à côté ! Evidemment au début c'est un peu difficile mais souvent
l'enfant persévère car il a envie d'y arriver et il est très fier quand enfin il y parvient ! Et presque
tous secouent la bouteille quand ils ont terminé ! Alors si ça fait du bruit c'est merveilleux !...
Merci à T'choupinette qui a proposé cette activité sur le forum le 01/10/05
Couvercles
Un petit amusement pour les petits, dès 6 mois, ce sont les couvercles des petits pots; ils adorent
taper en les tenant, et plus grands, en appuyant dessus, ça fait fait un petit bruit particulier. De plus
ça les entraîne à la manipulation, car pas évident de les attraper au début. 
Il y a même des couvercles de petits pots qui ont des dessins et on peut s'en servir pour faire des
jeux (trouver la paire par exemple). On récupère aussi les bouchons des bouteilles de lait ; et comme
il y en a des rouges, des verts, des roses et des bleus on peut faire un jeu avec les couleurs. 
Merci à Catynou qui a proposé cette activité sur le forum le 04/10/05
Un jeu à improviser au moment du rangement des jouets avant la sieste ou en fin
de journée 
(à partir de 18 mois).
Installée avec l'enfant par terre parmi ses jouets, choisissez chacun une peluche. Faites choisir à
votre peluche 3 jouets (puis 4, 5 et plus au fur et à mesure que l'enfant grandit) en disant par
exemple "aujourd'hui, le lapin est parti se promener et il a trouvé un anneau bleu, une voiture, un
gros cube". Alignez les jouets sélectionnés un à un devant vous et comptez-les en les pointant dudoigt : 1, 2, 3. 
"Et ton nounours, qu'a-t-il trouvé aujourd'hui ?" 
L'enfant aligne à son tour ses trouvailles, et vous les lui commentez.
Dés que l'enfant parle : c'est bien sûr à lui de commenter lui-même.
A partir de 3 ans : vous augmenterez le nombre d'objets en les dénombrant de la même manière.
Vous pouvez proposer à l'enfant de ranger les jouets choisis avec l'aide de la peluche dans le coffre à
jouet .
L'éveil sonore
Un bébé reconnaît rapidement la voix de sa mère, même si elle est différente de celle qu'il entendait
dans son ventre. Il reconnaît également des chansons ou des textes entendus régulièrement pendant
la grossesse. 
C'est donc un sens déjà très développé à la naissance. Il suffit de continuer à lui parler normalement,
à lui chanter des chansons pour qu'il continue son éveil. 
Il est inutile de lui éviter les bruits forts lorsqu'il dort, ce n'est pas lui rendre service, son sommeil
n'en sera à l'avenir que plus léger. De plus, la grossesse est une période où le silence n'existe pas, il
naît donc en ne sachant pas ce que c'est. Le silence est donc angoissant, et mauvais pour son éveil.
Continuez donc à vivre autour de lui, même pendant son sommeil, ainsi il saura reconnaître les
bruits familiers et n'en aura pas peur. 
Quelques repères pour savoir si bébé entend bien :
De la naissance à 3 mois : 
Sursaute aux bruits forts; se calme à la voix de sa mère.
Peut sembler tourner la tête ou les yeux et chercher la source de bruit.
De 3 à 5 mois :
Réagit à la voix de la mère. Imite ses propres sons, «oh», «baba»,etc. Aime les hochets et les jouets
sonores.
De 6 à 10 mois :
Réagit à son nom, au téléphone qui sonne et même à la voix basse. Comprend non, au revoir et
quelques mots simples. Regarde en direction des bruits.
De 10 à 15 mois :
Peut montrer ou se tourner vers les objets familiers ou les gens qu'on lui nomme ou encore envoyer
la main lorsqu'on lui demande.
De 15 à 18 mois :
Suit quelques consignes simples. Les premiers mots apparaissent et vers 18 mois, leur nombre
augmente de plus en plus rapidement.Les activités :Le réveil
Pour jouer avec la permanence de l'objet vers 9 mois et +, on trouve un réveil qui sonne. On le
montre au bébé, on le fait sonner et on le cache derrière nous ou sous une couverture ou dans la
pièce. On laisse les bébés le découvrir.
Les bouteilles
On prend des bouteilles de plastique transparentes de différentes grandeurs . On remplit au 1/4 les
bouteilles de pois, de grelots, de riz, de roches... etc. (pour provoquer des bruits différents dans
chaque bouteille). On celle le bouchon avec de la colle et on laisse le bébé agiter les bouteilles.
Bracelet grelot
Il suffit de coudre des grelots à une bande de velcro. On peut placer le velcro au poignet ou à la
cheville. Ne pas oublier de bien coudre les grelots et être toujours présent(e) pour surveiller, pour ne
pas qu'ils se détachent. Idéal pour les changements de couche.
Assiette d'aluminium
Offrir des assiettes d'aluminium aux bébés pour qu'ils les manipulent et les entrechoquent entre
elles. Cela provoque beaucoup de bruits. Les bébés auront beaucoup de plaisir. Si elles se brisent,
jetez - les!
Son : chat, chien, oiseau
À la table à langer, on colle des photos ou images d'animaux que le bébé connaît (chat, chien,
oiseau). Au moment de changer la couche, on pointe l'animal et on imite le son qu'il fait. En
promenade on oublie pas d'imiter, pour faire le lien, les chats, chiens et oiseaux que l'on rencontre. 
Chansons illustréesIl suffit de coller une image au mur qui représente chaque chanson ou comptine. On s'assoit avec les
petits et on pointe l'image appropriée en chantant. (ex: Bateau sur l'eau... image d'un bateau).
L'enfant apprendra à associer les images à la chanson de lui-même. Variante: On peut aussi réaliser
une valise (bac) d'objets qui représentent les chansons Ex: un bateau en plastique pour la chanson
bateau sur l'eau).
Feuille de papier 
On prend une feuille de papier, on en distribue une à chaque enfant et le but de l'opération est de
faire des bruitages avec la feuille.
On commence doucement en frottant la feuille sur une table ou parterre. On imite le bruit du
vent .... on bouge la feuille dans tous les sens, on entend les vagues.... on la maltraite de plus en plus
et ça devient un gros orage. Les enfants sont ravis de faire le plus de bruit possible avec leur feuille.
On termine l'activité en formant une boule avec la feuille (toujours en essayant de faire du bruit).
On prend soin de laisser un coin libre pour former une petite queue et ça devient une petite souris.
On finit par chanter doucement "une souris verte" pour que les enfants se calment.
La guirlande sonore 
Accrocher plusieurs assiettes en aluminium sur une corde et faire une petite guirlande . Permettre
aux enfants de passer une cuillère en bois dessus pour faire du bruit. Il est plus facile pour les
enfants quand les assiettes sont mises dos à dos, elles n'entrent pas l'une dans l'autre et
s'entrechoquent plus facilement.
Magnéto, Serge ! 
Pour les plus grands :
Sur une cassette audio, vous aurez enregistré les premières mesures de chansons qu'ils sont censés
connaître. Vous leur passez la cassette. Le premier qui peut dire le titre de la chanson gagne un
point. Un conseil : n'oubliez pas votre antisèche pour valider les réponses !
Quelques informations pour l'assistante maternelle :
L'OUIE 
L'appareil auditif, organe de l'audition et de l'équilibration, comprend 3 parties :
) L'oreille externe. Pavillon de l'oreille et conduit auditif externe dont le fond est fermé
par la membrane du tympan. 
2°) L'oreille moyenne. Petite cavité aplatie de l'os temporal; elle communique avec
l'arrière?fosse nasale par la trompe d'Eustache et avec l'oreille interne par 2 orifices, lafenêtre ovale obturée par un osselet, l'étrier, et la fenêtre ronde obturée par une
membrane. Elle renferme 3 osselets (marteau, enclume, étrier) articulés entre eux et
reliant la fenêtre ovale au tympan qui la sépare de l'extérieur. 
3°) L'oreille interne ou labyrinthe. Correspond à une cavité osseuse où se moule un sac
membraneux, le labyrinthe membraneux. Celui-ci, séparé de l'os par un liquide (la
périlymphe), comprend: la cochlée contenant l'organe de Corti, élément sensoriel
recueillant les messages auditifs, et le vestibule formé des canaux semi-circulaires,
organe de l'équilibre, dont l'atteinte se manifeste par des vertiges. A l'intérieur du sac
membraneux, les différents organes sensoriels baignent dans un 2ème liquide:
l'endolymphe.
Les oreilles externe et moyenne forment l'appareil de transmission qui amène l'onde
sonore au labyrinthe. L'oreille interne forme l'appareil de perception et transforme l'onde
sonore mécanique en une énergie nerveuse (électrique). Cette énergie nerveuse est
transmise par le nerf auditif cochléaire aux centres nerveux bulbaires, puis à l'écorce
cérébrale temporale qui la transforme en perception consciente.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire